Un stage pour viser les sommets

Habituellement organisé avec un effectif réduit, notre stage montagne de mai a fait le plein cette année avec les 16 coureurs de l’effectif présents. Après 4 jours intenses, il est temps de faire le bilan. Nous sommes basés à Pressins (38), proche des routes de la Classique des Alpes. 16h30 sur le vélo, quelques rayons de soleil, de nombreuses gouttes de pluie, et du très bon travail effectué tous ensemble. Ce stage était réalisé en collaboration avec le Comité Grand-Est, 8 coureurs et leur encadrement.

Usually organized with a small effectif, our mountain training camp of May regroupe all the team (16 riders) this year. We are based in Pressins (38), near the road of the Classique of the Alps. We share the training camp with the regional committee of Grand Est with their staff.

Les coureurs ont profité des belles routes d’Isère et de Savoie.

4 jours intenses

Tout commence au Bourget du Lac le mercredi avec un test force / vitesse sur ergomètre pour 4 de nos coureurs au laboratoire interuniversitaire de biologie de la motricité. Ces tests sont réalisés dans le cadre d’une recherche visant à déterminer le profil force/vitesse et la cadence optimale à la puissance critique des coureurs.

4 riders perform a speed force test on ergometer in laboratory interuniversity of motor biology. These tests are realized as part of the research aiming to determine the force/vitesse profile and the optimal cadence in Critical Power for each rider.

L’ensemble de l’équipe commence le jeudi par une sortie ensoleillée de 115km avec 2300m de dénivelé positif. Le groupe est séparé en deux afin d’optimiser le travail. L’ascension du Mont Tournier est faite à allure course derrière scooter. La suite de la reconnaissance a lieu à intensité modérée malgré les différents cols à franchir.

Nice day to start the training camp. We did the recognition of the Classique of the Alps, divided into two groups to optimize the work : 115km with 2300 m d+. The ascent of the Mont Tournier is done at race speed behind a scooter. Then, the following will be done at moderate intensity despite the other climbs.

La journée du jeudi leur a également permis de repérer le parcours de la Classique des Alpes,

et son lot de descentes, techniques et sinueuses.

La pluie s’invite sur le stage

Le lendemain, la pluie vient contrecarrer notre programme. On débute tout d’abord la journée en salle, où l’effectif qui sera au départ de la Valli del Soligo (Italie – 19/20 juin) présente la course très précisément. Puis, Benjamin Peatfield et Maximilian Cushway présentent la prochaine Classique des Alpes. Direction ensuite le lac du Bourget et le col de la Chambotte, au lieu du parcours en Chartreuse initialement prévu. Malgré l’absence de grands cols, le parcours est exigeant. Après 4h de selle, certains coureurs se sentent encore frais et finissent ainsi la sortie par une ascension du Mont du Chat. Au total, 156 km avec 2500m de dénivelé positif soit 5h de vélo.

The day after, the rain thwart our program. We start inside, where the riders who will ride the Valli Del Soligo (Italy – 19/20 June) present us the race. Then Benjamin and Maximilian present the Classique of the Alps. We took after the direction of Bourget Lake and Chambotte climb. Despite the lack of big climb, the track isn’t easy. After 4 hours, some riders are still in shape and finis the day by the Mont du Chat : 156 km with 2500m d+.

Une journée contre-la-montre

Les coureurs ont également travaillé lors d’une journée le contre-la-montre par équipes.

La journée du samedi est découpée en deux avec tout d’abord une simulation de contre-la-montre par équipes de 10km autour du lac de Paladru. Trois équipes se forment. La première équipe se compose de l’effectif de la Valli Del Soligo. La seconde, de l’effectif de la Sint-Martinusprijs Kontich, où les coureurs auront en effet 17 km de contre-la-montre par équipes le premier jour de ces deux compétitions. La troisième avec 5 coureurs participant à d’autres épreuves durant l’été. Quelle que soit l’équipe, l’engagement est maximal. Ensuite, l’après-midi, les coureurs effectuent avec leur vélo de CLM 75km à allure modérée sur des routes détrempées. Mathias Sanlaville et Thomas Tachot participaient, eux, à des tests de sélection AURA pour la Classique des Alpes.

On Saturday, the days is divided in two parts with a TTT simulation of 10km around Paladru Lake and a endurance session of 75 km with TTT bike in the afternoon. Three teams are done : one with the team of Valli Del Soligo, one with Sint-Martinusprijs Kontich. 17km of TTT will be proposed to riders on the first days of these races. The third is made of 5 riders participating in other events during summer.

Ils ont même pu profiter un soir d’une séance de cryothérapie avec Cryoespace pour en effet optimiser la récupération entre les séances.

Toujours avec sérieux et bonne humeur !

Une dernière belle sortie

Enfin, le dernier jour, les coureurs partent pour 113 km et 1900m D+. La sortie s’effectue à vive allure, les coureurs réalisent ainsi la quasi-totalité de la sortie en relais tournant. Dans la dernière heure, les coureurs souhaitent se tester et montent par conséquent à vive allure le Col des Mille Martyrs pour finir en beauté ces 4 jours. Le bilan est bon, et le rendez-vous est maintenant pris pour la prochaine compétition officielle, la Classique des Alpes, le 29 mai. Suivra ensuite le Valli Del Soligo, en Italie, les 19 et 20 juin.

On the last day, the riders did 113km with 1900m d+. The session is done at high speed, the riders achieve almost all the session in relay. In the last hour, the riders want to test themselves and climb the Col des Mille Martyrs at race speed. The next race will be the Classique of the Alpes the 29th of May, and then the Valli Del Soligo the 19th and 20th of June.

Je suis très content du stage, cela m’a permis de progresser en montagne qui est ma grosse lacune car les côtes par chez moi ne dépassent pas 1km. La reconnaissance de la Classique des Alpes était très utile car on connait maintenant les points stratégiques et dangereux dans les descentes. Le travail du CLM par équipes s’est super bien déroulé donc cela rassure pour les prochaines épreuves, notamment le Sint Martinus.” Tristan Poucet

Si vous souhaitez découvrir en plus les parcours et les routes empruntés lors du stage, cliquez en bas des images ci-dessous ou rendez-vous sur Strava. Discover our roads on Strava.

Crédit photo : Gurvan Sevenou – AG2R CITROËN U19 TEAM

Une réflexion sur “Un stage pour viser les sommets

Commentaires fermés.