De l’oxygène pour Mathéo Barusseau

Mathéo Barusseau sera l’une des nouvelles recrues de la saison 2022. Originaire de La Souterraine (Creuse, Limousin), Mathéo est licencié au club de Creuse Oxygène et pratique la compétition sur route depuis maintenant 5 ans. Un club qui a vu plusieurs bons coureurs comme Théo Menant, Baptiste Vadic, David Menut ou encore Maxime Urruty. Avec également une Team Scott VTT avec les meilleurs mondiaux dans cette discipline. 

C’est tout naturellement que Mathéo a progressé en évoluant dans un club formateur. Mais dans un objectif de double projet scolaire/sportif, il a souhaité également intégrer la structure AG2R CITROËN U19 TEAM. L’objectif est tout d’abord de « faire du vélo en équipe afin de progresser dans d’excellentes conditions » mais également de « participer à certaines courses UCI qui seront des souvenirs et des expériences inoubliables », confie-t-il. 

Le Tour des Flandres et Julian Alaphilippe en tête

Et pour se créer des expériences inoubliables, Mathéo est prêt à tout donner. « Sur le vélo, je donne tout ce que j’ai avec les moyens que j’ai » annonce-t-il. Prêt à tout donner pour lui mais aussi pour ses coéquipiers. « Je suis prêt à me sacrifier pour l’équipe car pour moi la réussite n’est pas seulement personnelle, » complète-t-il. A l’image de Julian Alaphilippe, capable de gagner comme de se sacrifier pour l’un de ses leaders. « C’est mon coureur préféré car il peut gagner une étape de montagne comme une classique, un chrono ou une étape au sprint. Je trouve ça formidable ! » confie Mathéo. 

En plus d’apprécier le Champion du Monde 2021, Mathéo Barusseau et lui possèdent des qualités semblables « je suis plutôt un puncheur même s’il est encore tôt pour se prononcer », pense-t-il. « Mais ce qui est sûr c’est que j’aime grimper et les contre-la-montre ! ». Malgré son profil, c’est pourtant le Tour des Flandres qui a le plus attiré Mathéo Barusseau dans le calendrier « c’est une classique qui me fait rêver avec ses Monts mythiques » confie-t-il. 

« C’est magique » 

Pour son passage chez les juniors, Mathéo aimerait avant tout s’épanouir et « prendre de l’expérience sur les courses UCI, avec pourquoi pas des bons résultats sur les Coupe de France », annonce-t-il. Des ambitions légitimes puisqu’il a déjà gagné cette année, notamment sur la 1ère manche du Trophée Madiot qui était l’un de ses principaux objectifs ainsi que sur une Coupe de France des départements. Il a également terminé 6ème sur la finale de la Coupe de France. Et pour obtenir ses résultats, Mathéo puise sa force dans sa famille « ma source de motivation c’est ma famille. Je veux les rendre fiers car ils croient en moi et me mettent dans d’excellentes conditions. » Une motivation extrême à s’entrainer et un goût de l’effort bien particulier. « J’aime me faire mal et repousser mes limites » pour « lever les bras car c’est vraiment magique », annonce-t-ilMais aussi pour un rêve bien précis « participer aux trois grands tours et aux 5 classiques de la saison ». Le ton est donné !