Arthur Blaise, du triathlon au cyclisme sur route

Je m’appelle Arthur Blaise, j’ai 16 ans et cette année sera ma première chez les juniors. Je suis triathlète à l’origine (NDLR : Champion de France M2 en 2020) et je viens fraichement de passer à la route depuis 2 ans, ça m’amuse beaucoup.

J’ai eu la chance d’avoir la possibilité d’intégrer AG2R CITROEN U19 TEAM pour mes saisons juniors. On aura accès à un super calendrier avec de grandes courses, des moyens matériels et humains géniaux qui vont nous permettre de bien progresser pour accéder au très haut niveau. C’est vraiment une super opportunité.

photo : Gus Sev

Quelle est ta philosophie dans ta pratique du vélo ?

Je donne tout à chaque fois et malheureusement souvent à mes dépends sur les courses en peloton. C’est un avantage sur les efforts solitaires. Savoir me canaliser et lire la course seront forcément des points d’amélioration pour les années à venir avec AG2R CITROËN U19 TEAM.

De part mon profil, j’ai envie d’essayer les courses à étape (et si possible avec un contre-la-montre), les classiques flandriennes… C’est ce que j’aime et ce dans quoi je performe mais j’ai aussi en tête les Championnats d’Europe et du Monde en CLM.

J’ai très envie de découvrir les courses à étapes montagneuses. Le Tour du Valromey est celle qui présente les plus beaux cols et j espère pouvoir m’y exprimer.
J’aime beaucoup la philosophie de course de Julian Alaphilippe :

“Soit on gagne, soit on apprend mais on ne vient jamais pour faire 2ème”.

Arthur Blaise

Je suis un rouleur/grimpeur; c’est un profil atypique. Je roule bien et j’ai un gabarit assez léger qui devrait me permettre d’être performant dans les cols

Palmarès :

Mes plus grosses victoires cette année ont été sur des CLM. J’ai notamment gagné le chrono de Renazé pour le trophée Madiot et le Chrono des Nations en fin de saison qui était mon gros objectif de la saison. Entre les course de triathlon et le Covid qui a rendu le début de saison tardif je n’ai pas beaucoup couru peloton cette année.

J’aime pédaler, les longues sorties de récupération et aller à bloc. Aussi, j’aime aussi beaucoup gagner et je pense que c’est la raison pour laquelle je vais à l’entraînement tous les jours.

Ton rêve cycliste ?

Je pense que, comme beaucoup, gagner le Tour de France est un rêve et c’est aussi ce qui nous motive à nous entraîner. L’ambiance, le fait que ce soit dans mon pays et gagner la plus grande course du monde c’est ce dont je rêve.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *