Gipuzkoa Klasikoa 2022 : à la découverte du Pays Basque espagnol

Direction le Pays-Basque pour la première course à étapes de cette saison 2022. Cette épreuve se disputera en 2 étapes. Il y aura 105 km pour 1 200m de dénivelé positif le premier jour, suivi de 111,5 km pour 1 700m de dénivelé positif le lendemain.

Étape 1 – 23 Avril
Étape 2 – 24 Avril

Les équipes engagées :

27 équipes seront sur la ligne de départ les 23-24 Avril. 176 coureurs représenteront principalement des équipes Espagnoles et Françaises. Retrouvez ici la liste des participants.

L’équipe alignée :

Nous venons en Espagne avec une équipe solide et équilibrée, représenté par 4 nationalités différentes. Estevan Delaunay sera le capitaine de route. Pour le classement général, nous aurons Maxence Place et Abel Rosado, à l’aise sur ce type de terrain. Léo Bisiaux et Mika Vijfvinkel seront présents pour les épauler. Mattéo Viardot sera notre carte en cas d’arrivée groupée. Et Artem Fofonov sera là pour confirmer après le Giro Di Primavera réussi.

Les interviews d’avant course :

La Gipuzkoa klasika est une course typique du Pays-Basque. Le parcours est sélectif avec des enchaînements de bosses courtes et raides. Nous aurons une équipe solide et équilibrée pour affronter la concurrence.

Pierre Gouault

Léo Bisiaux : Nous avons de belles ambitions. L’équipe est motivée pour aller chercher un beau résultat sur ces 2 étapes très dures. Mes sensations s’améliorent au fur et à mesure des courses. J’ai pour objectif d’aider l’équipe au maximum tout en découvrant le niveau UCI avec les couleurs d’AG2R Citroën U19 Team. Nous devrons rester placés et être vigilants notamment le deuxième jour où le parcours est très sinueux.

Artem Fofonov : Nous avons à cœur de continuer dans la bonne dynamique amenée par le groupe de Roubaix. L’objectif est de gagner et de faire une belle course d’équipe. J’essayerais d’aider les coéquipiers de mon mieux. C’est une épreuve sur deux jours avec deux étapes bien différentes. La deuxième va faire très mal avec une grosse course d’usure en vue.

Mika Vifvinkel : L’esprit d’équipe est de gagner ensemble ou de perdre ensemble. Nous allons courir collectivement et tactiquement pour le classement général. Je vais essayer de faire le meilleur résultat possible et d’aider les coéquipiers.

Abel Odon Rosado Novillo : Notre objectif est de remporter le classement général. Nous avons l’équipe pour réussir. J’ai pour but de gagner une des 2 étapes de la Gipuzkoa klasika. Ce sera une course de montagne difficile avec un possible mauvais temps.

Mattéo Viardot : Mon objectif sur cette épreuve sera d’épauler mes leaders et de jouer ma carte pour les sprints. Je pense que ce sera une course difficile en vue du profil, il y aura plusieurs groupes après les difficultés.

Maxence Place : Nous devrons confirmer la belle dynamique de Paris-Roubaix en ramenant la victoire au classement général. On pourrait comparer la Gipuzkoa Klasika à la Philippe Gilbert qui m’a plutôt bien réussi. La 1ère étape ne sera pas trop difficile, mais il peut y avoir des écarts. La 2ème étape sera plus compliquée et les meilleurs feront sûrement la course. Les équipes risquent de courir collectivement et stratégiquement, il faudra faire pareil.

Estevan Delaunay : On a une belle équipe avec notamment Maxence et Abel pour jouer le général ainsi que des coureurs pour aller chercher des victoires d’étapes. J’attends beaucoup la première étape qui me correspond plutôt bien, avant d’aider Maxence et Abel le lendemain pour le classement général. Je vais découvrir comment se déroule les courses en Espagne, je n’y ai jamais couru.

Le résumé :

La 1ère étape fut une course d’attente pendant les 70 premiers kilomètres, ce qui est peu sélectif et a endormi un bon nombre de coureurs. Une échappée réussit à sortir qu’on y soit représenté, elle comptera jusqu’à 1 minute 50 d’avance sur le peloton. À l’approche des 36 derniers kilomètres, l’équipe était bien placée et regroupée. Nous arrivons à être présent dans de nombreux coups qui arrivent à sortir du peloton. Lors de la dernière ascension, Léo Bisiaux, Maxence Place et Artem Fofonov arrivent à basculer dans le 1er groupe composé d’une quinzaine de coureurs. Antonio Morgado et Menno Huising, 2 coureurs de ce groupe, arrivent à en sortir et à revenir sur les 2 rescapés de l’échappée pour se jouer la victoire. Léo Bisiaux arrive dans le contre à 13 secondes pour prendre la 11ème place. Maxence Place et Artem Fofonov prennent une cassure et arrivent à 49 secondes avec l’ensemble de l’équipe, qui est rentré en bas de la descente. Mattéo Viardot prend la 2ème place de ce peloton, réduit et se positionne 15ème.
La 2ème étape fut très usante et technique, avec un juge de paix en point d’orgue. L’équipe est de nouveau bien placée et en bloc. Nous loupons une nouvelle fois l’échappée qui arrivera à prendre 1 minute 15 sur le peloton. Derrière, Artem Fofonov et Maxence Place tentent de réagir sans succès. Lors de la dernière bosse, Léo Bisiaux et Artem Fofonov basculent juste derrière le groupe des leaders, mais sans arriver à y rentrer. Ils termineront respectivement l’étape à la 13 et 14ème position, Mattéo Viardot finira 20ème. Robbe Dhondt, résiste au retour des favoris et s’impose en solitaire sur cette 2ème étape. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.